Blog
Publié le - 320 aff. -

Immobilier : deux tiers des volumes investis en europe par le royaume uni, l'Allemagne et la France

Sur le plan économique, l’Europe fait face à une situation déplaisante. L’émergence des nouveaux marchés en pleine chute n’est pas évidente à résister. La régression des taux de changes des monnaies européennes, du pétrole, et d’autres actifs financiers contribuent tous à la stabilité du marché de l’immobilier.

Partout en Europe

La réalisation de plus-values ainsi que les offres dans l’immobilier locatif constituent des facteurs encourageants dans les grandes villes telles que Berlin, Bruxelles, Amsterdam et Londres. Cependant, les acquéreurs sont appelés à la vigilance dans certains quartiers de ces villes. Il s’agit d’assurer des réserves si vous souhaitez investir dans un appartement de luxe comme à Amsterdam et Berlin.

Les premiers points à prendre en compte sont la stabilité économique et la situation politique d’un pays. Ceci étant donné que cela influe énormément les cadres juridiques et financières des placements. Les détails sont disponibles sur le site http://www.ehpadimmo.com.

Face à la situation, l’Union Européenne n’est pas restée sans voix. Elle met en application des dispositifs conférant plus de fiabilité et plus de sécurité aux investissements dans l’immobilier. Le volume de vente et les chiffres d’affaires de l’Europe dépendent particulièrement de ceux de la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Selon les chiffres, leurs parts représentent 66% de tout l’ensemble de l’Europe pour 2015. Une situation qui pourrait poursuivre les années à venir. Un des facteurs les plus responsables est les nouveaux équipements technologiques qui augmentent la valeur des immobiliers locatifs mais surtout ceux des immobiliers professionnels. Certains parlent même du jamais vu pour la situation.

Les clés de la réussite du changement

La volonté de répondre aux besoins de chaque type d’occupants assure la progression continue du marché européen. En effet, tous les facteurs sont pris en compte : la technologie, la démographie, le pouvoir d’achat, la faculté à payer le loyer, …. Des mutations qui ont tous su attirer les investisseurs. Ainsi, les acquéreurs chassent non seulement dans les pays européens mais aussi dans les villes et les régions. A Londres, le marché n’a pas connu de déclin en 2015. Les estimations indiquent des résultats plus intéressants pour les années à venir.

Dans la capitale française, les trois derniers mois 2015 constituent une période très active pour l’immobilier. Nombreuses ventes et transactions ont été effectuées. Il en est de même pour les régions allemandes, avec la création de plus en plus d’emploi, le marché immobilier a connu un essor considérable. Qu’ils s’agissent d’opérations de petites ampleurs ou d’une grande valeur, elles se manifestent toutes dans le territoire.

Les efforts des pays européens pour promouvoir le marché immobilier se poursuivent. Des nouvelles réglementations sont imposées dans toute l’Europe dans le but d’attirer plus d’investisseurs. Il y en a pour toutes les catégories de biens.

Laissez votre commentaire à propos de cet article